dimanche 20 février 2011

Comme un parfum d'antan

(Pastel)

Rien n'est perdu mon ange
des doux instants qu'on abandonne.
Ceux d'antan qu'on laisse derrière soi
ceux d'hier qu'on a tant aimés.
C'est d'un coeur empli de regrets
que l'on poursuit son chemin parfois.
Mais le jour viendra
où ce qui fut un moment de ta vie
rejoindra  en bouquets de lumière
tes souvenirs.
Ils seront alors
l'inestimable richesse
qu'au fil du temps
tu offriras
à ceux qui partageront ta route.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar