mercredi 23 février 2011

Un parcours en Arménie - Rémy Prin


Un site remarquable, pour re-découvrir un écrivain, Rémy Prin,  un conteur, dont la langue descriptive, d'une rare poésie, a enchanté jour après jour, les lecteurs - dont j'étais - du site de Denis Donikian "Yevrobatsi" (site aujourd'hui fermé).

Écrit par Rémy Prin   
Voyage durant l'été 2004 sur les terres arméniennes, mais aussi voyage dans la mémoire et la culture : peut-on regarder de l'extérieur ce qui fait l'identité d'un peuple, comprendre les sourires et les douleurs, les brisures de l'histoire, l'exceptionnelle résistance de ces gens... ?

http://www.parole-et-patrimoine.org/armenie/component/content/article/1-debut/1-un-parcours-en-armenie.html

Roissy
Près du comptoir d'enregistrement, nous attendons les employés de Czech Airlines."Vous allez à Prague? demande l'homme.
- Oui, à Prague, puis à Erevan." Le visage doux de l'homme.
"À Erevan, vous aussi? Vous êtes Arméniens?
- Non, c'est juste pour le voyage, pour les églises, l'architecture..."
Ils se regardent l'homme et la femme, heureux, incrédules presque. Ils se retiennent, puis soudain:
"Mais vous restez à Erevan?
- Quelques jours, puis on va faire le tour du pays, voir les villages aussi, les territoires...
- Ah ! Mais alors, vous avez du courage..."

**Prenez le temps de feuilleter ces pages et laissez-vous emporter ...

http://www.parole-et-patrimoine.org/portail/les-infos/81-les-pierres-a-lame.html

LE LIVRE AUSSI :

Les pierres & l'âme
"Les pierres & l'âme, fragments arméniens" est le titre du nouveau livre publié par Rémy Prin aux éditions Parole Ouverte, à la fois récit de voyage en Arménie et en Turquie, rencontre poétique avec les pierres et les hommes, et réflexion sur la place du patrimoine aujourd'hui, dans le devenir des peuples.

Ouvrage préfacé par Denis Donikian :

“Ainsi, lecteurs, sommes-nous tenus en haleine constamment, pris entre deux mondes qui se parlent, l'un sensible, l'autre en naissance, et saisis sans cesse dans l'émerveillement premier du geste humain qui a bâti, creusé, et somme toute édifié une forme de foi. C'est dire combien ce livre devait voir le jour. Il manquait au voyageur amoureux pour qu'il écoute la force cachée des monuments séculaires arméniens. Il manquait... Le voici.”


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar