dimanche 23 février 2014

Quand l'espoir vit au coeur des hommes


Heureux l'homme -  chant ukrainien   orthodoxe par la chorale "Vydubychi". Sang dans la version ukrainienne de l'Eglise slave (Église ukrainienne slave). Musique par Roman Hurko, église compositeur de la musique ukrainienne. Vydubychi est la chorale de l'église au monastère orthodoxe de Vydubychi Kyjiv, Ukraine. Appartient à l'Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat Kyjiv. (Kiev)


Armoiries de Kiev (Ukraine)



Hymne


L'esprit éternel de la révolte,
L'esprit qui pousse les hommes à lutter
Pour le progrès, la liberté et la justice,
Vit encore, sans s'être délivré de ses fers.
Le chevalet et le brodequin de l'Inquisition,
Les mercenaires entraînés à tirer,
Les fusils et les boulets de canon du tyran,
Les proscriptions et les murs des prisons tsaristes,
Le traître et l'espion - tous
Ont échoué à lui ôter la vie.

Loin d'être mort, son heure
Est plus vive que jamais. Bien qu'il ait vu le jour
Voici mille ans, de toutes ses forces
Il s'avance, mû par sa propre puissance.
Croissant en vigueur, sans attendre
Il se hâte là où il voit le jour.
Sonnant de sa trompette pour éveiller
L'humanité, qu'elle le suive dans son sillage,
Par millions, ils se joignent à lui
Chaque fois qu'ils entendent ces accords saisissants.

Aujourd'hui la voix de cet esprit s'entend
Dans les masures de ceux qui labourent la terre,
Dans les usines où les ouvriers sont à la peine,
Là où règnent les larmes et la misère.
Partout où résonne cette voix,
Les larmes des hommes se sèchent, leurs cœurs battent à nouveau,
Les malheurs s'effacent, une énergie neuve naît
Pour lutter à nouveau. Au lieu de pleurs,
Combattre pour que ses enfants connaissent
Un sort meilleur, avant qu'il ne soit plus l'heure.

Cet esprit vivant de révolte,
De progrès, de liberté et de justice,
Face à la nuit ne se retirera pas,
Plus jamais ne sera arrêté.
En lambeaux le mal nous entoure,
De s'abattre l'avalanche cesse désormais -
Nulle force au monde
Ne pourra enrayer sa course,
Ni éteindre l'étincelle de vie
Que nous voyons ce jour luire dans l'obscurité.

(1880)

Ivan Franko (1856-1916)

________

Traduction : © Georges Festa - 02.2014
Illustration : http://commons.wikimedia.org

4 commentaires:

  1. Merci Dzovinar de nous offrir la traduction de cet hymne.
    C'est le chant de tout un peuple qui lutte et se bat pour un espoir de vie meilleure.
    Les siècles et décennies s'enchainent et rien ne change.
    Seules quelques âmes éclairées ouvrent la voie au peuple qui souffre.
    Que ces âmes en soient remerciées et que leurs lueurs si faibles fassent place à l'incendie de la victoire !
    Je t'embrasse bien fort Dzovinar.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout dit et magnifiquement !

      Je t'embrasse .

      Supprimer
  2. Cet hymne est bien évidemment d'actualité, et l'Ukraine nous prouve en ce moment, même tragiquement que l'esprit de révolte est un Souffle vital que rien ne peut éteindre.

    Très amicalement

    RépondreSupprimer
  3. Il faut souhaiter à ce peuple courageux d'avoir à sa tête l'homme de bien qui transformera l'essai et réponde ainsi à tous ses espoirs.. Merci Yanis pour ta présence. Avec amitié.

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou un avatar. Amicalement,
Dzovinar