dimanche 6 janvier 2013

EN ECOUTANT GLENN - N. LYGEROS - DZOVINAR

En écoutant Glenn 
N. Lygeros

En écoutant Glenn
tu peux imaginer
être au coin du feu
à côté de son piano
pour recevoir 
cette pluie de notes
et te combler 
de bonheur
car tu ne demandes
que ce que tu as
en raison du jeu
de la complétude
qui ne transgresse 
ni les théorèmes
ni la volonté 
du maître de musique
qui ne se cache
derrière le mythe
pour mettre
en avant l’essence
d’une musique
diachronique 
maîtrisée
par le contrepoint 
à la ligne.


Variations Goldberg de JS Bach, joué par Glenn Gould en 1981.

En écoutant Glenn
Dzovinar

 Il tassait sa haute stature
 dans le fauteuil,
le visage
presqu'au ras des notes
pour être au plus près
de l'instrument,
comme pour ne faire qu'un avec lui.
Alors ses mains volaient
sur le clavier ...
de son toucher incomparable
naissait aussitôt
l'oeuvre dans sa
plus belle expression.

*******
**
*

4 commentaires:

  1. Bonsoir

    Dans le dernier beau livre de Christian Bobin, il y a une nouvelle très émouvante sur cet Ange du piano qui s'intitule "L'irrésistible".

    Amitié

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Yanis. Je ne connais pas cet écrivain, ni son livre évidemment. Si l'occasion se présente ...Merci de l'avoir signalé.

    A bientôt.

    Amicalement

    RépondreSupprimer
  3. Fabuleux interprète du Maître.Et un ressenti plein de justesse.

    Je lis dans les com. le nom de Christian Bobin. C'est vraiment étrange...trois fois que je rencontre ce nom dans des endroits différents en deux jours (je ne le connaissais pas non plus avant hier).
    C(est qu'il faut que je m'y penche je pense... donc merci!

    RépondreSupprimer
  4. On aime bien croire aux signes du hasard ; c'est vrai qu'ils peuvent réserver de bonnes surprises et surtout conduire à de vraies découvertes.

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar