dimanche 15 novembre 2015

"Du terrorisme au Wahhabisme" et "Le wahhabisme, l'ennemi du patrimoine"


Du terrorisme au Wahhabisme

N. Lygeros


Alors que nous pleurons encore nos morts dans cette attaque barbare, il est important de réaliser que les problèmes du terrorisme appartiennent à une même problématique qui est celle du Wahhabisme qui est à tort confondu avec le salafisme. En effet, si nous étudions les attentats de manière locale sans regarder l’ensemble de l’échiquier nous avons l’impression qu’il s’agit seulement d’événements singuliers alors que du point de vue global, il s’agit d’un même pluriel qui a la même source. Car même si nous accordons de l’importance à l’exécutif car il provoque un impact direct, l’aspect fondamental est ailleurs puisqu’il se trouve au niveau législatif si cette expression peut couvrir une interprétation littéraliste qui aliène une religion pour le transformer en religion de mort. Car si le terrorisme peut être aveugle dans sa façon d’opérer, les commanditaires ne le sont pas. Car le wahhabisme tente de s’imposer par la force puisqu’il considère tous les autres dogmes comme hérétiques au sein même des sunnites. En effet il rejette les quatre grands courants à savoir le hanafisme, le malikisme, le chafiisme et le hanbalisme. Quant aux chiites et aux soufis, le wahhabisme les considère comme non croyants. Ce sectarisme a évolué en ayant comme cible la différence qui est facilement considérée comme une idolâtrie, ce qui engendre dès la naissance de ce mouvement à la destruction du patriotisme historique et archéologique. Cela s’est produit à la Mecque et à Médine, et plus généralement en Arabie Saoudite. Il n’y a rien de nouveau là-dessus et pourtant certains le découvre encore. Il est donc nécessaire d’effectuer un zoom out stratégique pour comprendre réellement ce qui se passe à grande échelle afin de se préparer pour la suite.

*****

Le wahhabisme, l'ennemi du patrimoine

N. Lygeros


La destruction de temples et de sites archéologiques, a été souvent associée à des actes de barbarie aveugle, cependant il n’en est rien. Il n’y a rien d’aveugle dans cette destruction. Au contraire, elle est dogmatique et se trouve à l’origine même du Wahhabisme. En effet, celui-ci considère le patrimoine historique, archéologique et même religieux comme une idolâtrie. Aussi il proscrit formellement leur visite et pousse à la destruction de ces traces de l’Humanité. Ainsi dès le début, le wahhabisme a démoli des sites en Arabie Saoudite dès 1806. En 1925, ces fanatiques détruisent les tombes de la famille du prophète Mahomet. Par la suite, à partir du moment où le chef du Wahhabisme a déclaré qu’il fallait éliminer toute trace de ce type, en Arabie Saoudite, les résultats sont devenus clairs. Plus de 500 mausolées et autres lieux de l’Islam des origines ont été démolis car ils conduisent selon le wahhabisme au polythéisme puisqu’ils deviennent des sites historiques. Ainsi en Arabie Saoudite, il est estimé que 95% des bâtiments de plus de mille ans ont été rasés durant les deux dernières décennies. Pourtant ce n’était que le début, car ces actions barbares se sont exportées en Afghanistan puisque les wahhabites ont convaincu les talibans de détruire les Bouddhas de Bâmiyân, au Mali, le patrimoine historique de Tombouctou subit de lourdes destructions, en Libye des wahhabites organisés en milices détruisent des monuments soufies. Aussi via ce zoom out historique, il est possible de voir que les destructions récentes ne sont pas une singularité mais la continuation d’une barbarie systématique qui tente de blesser l’Humanité. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar