lundi 14 décembre 2015

"Chaque siècle" - "Lorsque tu as un ministre" - "Avant ton problème" " Recuerdos de la Alhambra" - N. Lygeros



Chaque siècle

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Chaque siècle
pour la Crète
une nouvelle leçon
non seulement
pour le prochain
mais les prochains
parce qu'il influence
des nouveaux schémas
fondés 
pour renforcer
de leur existence
la suite
sans calculer
le coût
parce qu'ils savent
que les obstacles
sont le début
du dépassement
qui permet
le changement
de phase
pour obtenir
le nouveau cycle.

*****
Lorsque tu as un ministre

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Lorsque tu as un ministre
qui stoppe
l’effort national
pour le retour 
de nos sculptures
alors que l'Humanité
réclame gain de cause
sur l’injustice
tu peux constater
de tes propres yeux
qu’il est inutile
d’attendre quoique ce soit
des raïas
parce qu’il s’agit
de tout faire par nous-mêmes
sans secours
parce que seuls les Justes
continueront
le combat humain
de la beauté
qui a brisé 
la barbarie.

*****
Avant ton problème

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Avant ton problème
il n’existe pas de problème
mais cela ne signifie pas
qu’il n’y a pas
déjà des signes
pour le résoudre
avant qu’il ne devienne sérieux
ainsi tu pourras peut-être
réaliser
comment est le monde
et cela t’aidera aussi
à évoluer
puisque tu seras
capable de prévoir
d’avant l’après
et pas seulement
en attendant l’après
après l’avant
parce que tu improviseras
sans lire
le scénario
du futur.

*****
Recuerdos de la Alhambra

N. Lygeros

Juste pour nous
comme un jeu
interdit par la société
dont nous nous moquons
car nous appartenons
depuis le commencement
à l’Humanité
et nous n’acceptons 
aucun compromis
car notre âme
ne supporte pas
la douleur des innocents
lorsque la barbarie
devient un système
qui bafoue les droits
juste pour asseoir
la puissance du néant
sur le vide mortel
de l’ineptie sociale
aussi nous continuons
à créer de la mémoire
à partir des souvenirs.



Francisco Tarrega - Recuerdos de la Alhambra
Interprète : Emmanuel Rossfelder

*****




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar