mardi 16 août 2016

DE MOSCOU A SAINT-PETERSBOURG - GORITSY

Pour naviguer de Moscou à Saint-Pétersbourg, pas moins de dix-huit écluses en jalonnent le parcours, passant ainsi de la Volga au "réservoir" d'Ouglitch (aussi vaste qu'une mer !) puis à nouveau de la Volga au "réservoir de Rybinsk " ; encore la Volga jusqu'à Yaroslavl , puis le canal de rivière Sheksna jusqu'à Goritsy ...
Le passage d'écluse est une véritable attraction pour les touristes qui s'agglutinent sur les ponts des bateaux, pour ne rien manquer !





    





    








Au bord du lac Siverskoye, et au sud du Lac Blanc, dans l'oblast de Vologoda, se trouve l'un des plus anciens ensembles monastiques de Russie : Le monastère Saint-Cyrille du Lac Blanc construit à partir du XIVe siècle qui fut un lieu d'exil politique au XVe siècle, avant de devenir un grand centre spirituel et culturel sans égal dans le nord de la Russie.

Fondé en 1397 par le moine Cyrille qui eut une vision de la Sainte Vierge, le monastère acquiert peu à peu une grande réputation grâce à la communauté monastique qui s’est rapidement formée. On rapporte que grâce au froid dans les cellules, aux jeûnes et aux herbes, les premières générations de moines vécurent centenaires. Saint Cyrille lui-même est mort à l’âge de 90 ans.

Le monastère fut agrandi au XVIIème siècle. Entouré de 730 mètres de remparts d’une épaisseur de 7 mètres, l’ensemble  s’étend sur 11 hectares et comporte une cathédrale et treize églises.

 D'abord à usage de protection pour les princes de Moscovie contre les incursions des habitants de la république de Novgorod et en même temps de centre commercial avec les contrées du Nord, surtout pour le sel et le poisson,  le monastère prit peu à peu l'allure d'une place forte, puis d’un lieu consacré au culte religieux, à la vie culturelle et domestique. Le monastère a été un centre de création d’icônes particulièrement célèbre.























Le Lac Blanc

2 commentaires:

  1. un voyage (et même le premier de nos voyages) que nous avons fait en 58 ! hélas pas d'appareil photo numérique à l'époque juste qq tirages papiers... nous en gardons un extraordinaire souvenir
    en fait nous sommes partis de Petersbourg pour terminer à Moscou, je pense que le tourisme s'est bien développé depuis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a beaucoup de "curieux" en effet. J'ai beaucoup appris durant ces découvertes - notamment tout ce qu'on "oublie" de faire savoir sur ce pays grandiose dont on s'acharne à ternir l'image en s'accrochant aux "dérives" d'un passé encore proche ! !

      Supprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar