mercredi 18 février 2015

"Si tu écoutais la joie" et "L'oubli" - Nikos Lygeros

Si tu écoutais la joie

N. Lygeros 
Traduit du Grec par A.-M. Bras


Si tu écoutais la joie
alors toutes les matinées
seraient différentes
après avoir vu le feu
dans le cœur
mais comme tu n’as pas bien regardé
tu n’as pas bien vu
la blessure
que nous avions depuis longtemps
quand nous étions enfants
dans notre petit quartier
avec la poigne et le poing 
pour entrer dans le monde
comme si nous avions des épées
cachées dans le sable
nous avons peint des cheveux rouges
que tu ne trouveras plus nulle part.

*****
L'oubli

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras


Tu es cloué dans la solitude
comme un phare au milieu du sable
mais tu n’as pas bien oublié.

Tu avais les mains tachées d’encre
tandis que je gardais deux baisers
et nous avons brûlé l’éclaircie.

Ainsi tu n’as pas vu le feu
que tu laissais au cœur
et qui s’est perdu avec la joie.


*****

2 commentaires:

  1. Ils sont très beaux, mais j'ai une nette préférence pour le premier.
    Batchigs Dzovinar.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou un avatar. Amicalement,
Dzovinar