lundi 12 août 2013

Un humaniste Fridtjof NANSEN - 1861-1930 - Norvège

Fridtjof NANSEN
Un homme d'action et de vision 

© HCR Photos
Fridtjof Nansen, New York, 1929
Né en 1861 en Norvège, Fridtjof Nansen était un scientifique, explorateur polaire, diplomate, homme d'Etat et humaniste, animé d'une profonde compassion pour ses semblables. Fridtjof Nansen a été un pionnier dans le domaine des sciences appliquées, un passionné de zoologie, de biologie marine, d'océanographie, de géologie, d'anthropologie et de sociologie.
Alors qu'il n'avait pas encore trente ans en 1888, Fridtjof Nansen a dirigé la première traversée du Groenland à ski, accomplissant ainsi la première d'une longue série d'explorations. Sa quête de connaissances l'a conduit en Arctique et en Antarctique. En 1893, il s'est lancé dans un voyage de trois ans à bord du Fram. Alors que le gigantesque navire dérivait au milieu des glaces, Fridtjof Nansen et un de ses compagnons d'aventure se sont dirigés vers le pôle Nord, l'approchant plus que tous les autres explorateurs avant eux.
Il était doté d'une grande capacité intellectuelle. A l'âge de 26 ans, il a terminé une thèse de doctorat sur le système nerveux central humain. Toutefois Fridtjof Nansen est également reconnu et loué à travers le monde pour son œuvre pionnière en faveur des réfugiés.
En 1920, peu après la fin de la Première Guerre mondiale, Fridtjof Nansen a été nommé Président de la délégation norvégienne auprès de la Société des Nations (SDN) basée à Genève (ancêtre des Nations Unies), poste qu'il a occupé jusqu'à sa mort en 1930. Il a rapidement été chargé de la première mission humanitaire d'envergure de la SDN - le rapatriement de 450 000 prisonniers de guerre. Il y est parvenu en s'assurant le soutien des gouvernements et des organisations bénévoles.
Reconnu comme un chef charismatique, Fridtjof Nansen a été nommé premier Haut Commissaire pour les réfugiés par la SDN en 1921. Il a immédiatement entrepris l'immense tâche consistant à rapatrier des centaines de milliers de réfugiés en les aidant à obtenir un statut juridique et la capacité de subvenir à leurs propres besoins.
Fridtjof Nansen a compris que l'un des principaux problèmes rencontrés par les réfugiés était l'absence de documents d'identité reconnus au plan international, ce qui compliquait également leur demande d'asile. Le visionnaire norvégien a alors inventé le « passeport Nansen », le premier instrument juridique utilisé dans le cadre de la protection internationale des réfugiés.
La Croix-Rouge internationale et plusieurs gouvernements lui ont ensuite demandé d'organiser un programme d'aide pour des millions de victimes de la famine russe des années 1921 et 1922. Fridtjof Nansen remporta le prix Nobel de la paix en 1922 pour son travail d'une importance vitale. L'argent du Prix a été utilisé pour fournir une aide humanitaire à l'Ukraine.
Il a participé aux négociations qui menèrent au Traité de Lausanne de 1923 entre les Gouvernements grec et turc. Il a ensuite essayé de contribuer à la recherche d'une solution à la crise arménienne.
Au cours de son mandat de Haut Commissaire, Fridtjof Nansen a exigé que l'action conduite en faveur des réfugiés soit remarquable et il a été un exemple pour toutes les personnes œuvrant pour des causes humanitaires.
Fridtjof Nansen a travaillé sans relâche dans l'intérêt des réfugiés, rencontrant à la fois des échecs et des victoires. Il était attristé par l'indifférence des humains aux souffrances des autres. Il déclara un jour que « les réfugiés considérés comme une charge intolérable représentaient un atout précieux ». Toutefois sa croyance passionnée dans le potentiel de chaque homme et de chaque femme n'était pas toujours partagée.
Fridtjof Nansen est mort en 1930 à l'âge de 69 ans. Le HCR a créé la distinction Nansen pour les réfugiés en son honneur en 1954. Elle est décernée chaque année à une personne ou à une organisation en récompense de services exceptionnels rendus à la cause des réfugiés. Fridtjof Nansen a été élu Norvégien du Millénaire par la population norvégienne en 2000. (Source Wikipédia)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar