mercredi 7 août 2013

II - Sur la route des fjords norvégiens (suite) - Geiranger - Hellesylt - Alesund - Flam



Les sept soeurs



Les sept
prétendants (sur l'autre rive)



















Long, profond et encaissé le Geirangerfjord inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, foisonne de toutes les splendeurs qui ont rendu célèbres les fjords norvégiens.
Au deux tiers de ses 170 km de long, le fjord se divise ; le court bras de droite mène au joli village de Hellesylt.



Hellesylt niché dans une vallée verdoyante










sa cascade,










Tout en haut, surplombant le petit village, l'église et, comme partout en Norvège, les tombes érigées dans le jardin du monastère











simplicité et sobriété
pour les lieux de prière





sur la route, un sapin centenaire.
 partout on remarque les effets d'un souci permanent de propreté, de soins minutieux apportés à l'entretien des façades colorées des maisons, afin d'offrir un sentiment de bien-être aux habitants et aux visiteurs. 

ALESUND

Semblant presque flotter sur les eaux, Alesund est bâtie sur trois îles reliées par des ponts.



Toujours et partout, hommage est rendu aux travailleurs de la mer


Les tombes près de l'église et l'évocation d'un passé douloureux


Ici, dans ce parc dont les 4oo marches permettent d'accéder à un panorama exceptionnel, en attendant le retour de ma fille qui adore s'imposer des défis sportifs, je fus spectatrice d' un épisode attendrissant et je ne résiste pas au plaisir de vous en faire profiter :
Assise sur un banc, sur une plateforme surélevée de quelques marches, je vis apparaître deux petites têtes chapeautées, et dont les corps se révélèrent au fur et à mesure que les bambins, encore des bébés,  les gravissaient, à quatre pattes ; non loin, leur père suivait des yeux leurs efforts. Parvenus sur la plateforme, leur père leur indiqua le chemin à suivre : cette fois, il fallait redescendre de l'autre côté, par une petite pente, pour regagner le parc. Le père s'approcha des bambins, sans explications superflues, leur dit de se tenir par la main pour aborder la descente. Et ainsi fut fait. A aucun moment, ce père attentif n'intervint pour les aider lui-même. Et les petits s'en débrouillèrent fort bien. C'était très beau. Faire courir des risques, sous surveillance, pour donner confiance à l'enfant est un art que peu de parents savent pratiquer.









On peut voir dans les parcs des
espèces surprenantes de cônifères










détail








... et de superbes points de vue.

FLAM

Un des plus jolis villages resté intègre  malgré le flot des touristes







son environnement champêtre










et ses animaux bien nourris ...










une onde très fraîche
et revigorante, selon ma fille ... 












Une sculpture naturelle









et, ce jour-là, un sublime coucher de soleil !


                                                                        
                                                                             (à suivre)

http://dzovinar.blogspot.fr/2013/08/sur-la-route-des-fjords-norvegiens.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou un avatar. Amicalement,
Dzovinar