dimanche 12 juin 2016

Les Saloperies de M. Hubert Vedrine, député socialiste ...

Mémoriale du génocide des Arméniens - Lyon

Histoire, mémoire et loi : le vote allemand sur le génocide arménien


Le 2 juin dernier le Bundestag a reconnu que l’extermination des Arméniens de l’Empire Ottoman par le régime jeune-turc de 1915 constituait un crime de génocide.

La colère du Gouvernement turc s’est immédiatement exprimée avec le rappel de son Ambassadeur, ce qui est devenu un rituel bien rodé. On notera tout de même la perte de sang-froid et les sorties pas très diplomatiques du Président Erdogan qui a dénoncé tenez-vous bien « le sang corrompu des Députés allemands d’origine turque » qui ont voté ce texte, et au premier chef Cem Ozdemir qui au nom du groupe écologiste allemand a porté cette résolution ! Ce dérapage raciste a conduit Norbert Lammert Président du Bundestag a dénoncer ces propos et à recadrer M. Erdogan.

Si la Turquie est tant furieuse, c’est parce qu’elle ne peut pas, dans le cas de cette résolution, dénoncer comme elle a l’habitude de le faire le lobby arménien, puisqu’il n’y a que quelques dizaines de milliers d’Allemands d’origine arménienne contre plus de trois millions de personnes d’origine turque vivant en Allemagne. L’autre point qui désespère Ankara est la reconnaissance de la responsabilité du Reich allemand, alliée de l’Empire Ottoman. Lorsque le complice reconnaît sa part de responsabilité, « le rôle déplorable du Reich allemand qui n’a rien entrepris pour stopper ce crime contre l’Humanité », il devient alors compliqué pour le criminel de continuer à nier les faits.

Dans ce contexte, l’intervention sur France Culture de Hubert Vedrine, ancien Ministre socialiste des Affaires étrangères est honteuse et insultante.

Vedrineensang.jpgTout d’abord, il prend soin de préciser que tous les intervenants ont rappelé que le Gouvernement turc actuel n’est pas visé : Mais le Gouvernement turc actuel pourrait être lavé de toute accusation de complicité s’il cessait son macabre négationnisme qui est une insulte pour la mémoire des victimes : Après les crimes du régime jeune-turc contre leurs corps, nous avons les crimes du régime turc actuel contre la mémoire des Arméniens génocidés de 1915.

Puis il reprend à son compte la stratégie d’Ankara d’essayer de circonscrire la question du génocide des Arméniens à une querelle d’historiens : L’Histoire est déjà écrite par des centaines d’historiens, de chercheurs et d’universitaires. Le Bundestag n’a pas écrit l’histoire M. Vedrine, il a pris une position politique courageuse et forte concernant cet événement.

M. Vedrine continue à s’enfoncer en avançant l’exemple de l’extermination des indiens d’Amérique pour montrer selon lui l’absurdité de la résolution du Bundestag. Faut-il rappeler à M. Vedrine que contrairement au Génocide des Arméniens, il n’y a pas de négationnisme du Gouvernement des Etats-Unis sur cette question qui est un fait reconnu. Il faut comparer ce qui est comparable.

M. Vedrine persévère en insultant les démarches européennes de reconnaissance du génocide, en insinuant qu’elles ne sont l’oeuvre que de quelques « descendants européens de survivants ayant le droit de vote et qui demanderaient ce genre de texte ». Après le génocide de leurs parents, l’injustice et l’impunité de l’Etat génocidaire, M. Védrine préféraient peut-être que leurs descendants se terrent dans le silence ?

M. Vedrine finit son sale boulot en reprenant à son compte un autre argument négationnistes du Gouvernement turc résumé ainsi : « Les Arméniens étaient des traitres qui conspiraient contre l’Empire Ottoman ; Il a fallu prendre des mesures de protections en déplaçant ces populations, déplacements qui malheureusement se sont mal passés et ont causé des victimes dans les deux camps en pleine guerre mondiale et civile ». Sortez vos mouchoirs ! Et en bon soldat, M. Vedrine apporte de l’eau au moulin du négationnisme turc : Il suggère que les Arméniens ont été utilisés par les puissances chrétiennes pour dépecer l’Empire Ottoman. (On notera au passage l’introduction sournoise et insidieuse de la dimension religieuse qui n’a absolument pas été le moteur du génocide des Arméniens ; Ses motivations étaient le racisme et le nationalisme.).

Non M. Vedrine ! Les Arméniens n’ont pas trahi l’Empire Ottoman, ses hommes portaient l’uniforme de l’armée ottomane dès la mobilisation de 1914, ils se battaient pour l’Empire. Une écrasante majorité d’Arméniens ne souhaitaient pas d’autonomie ou d’indépendance. Les Arméniens étaient qualifiés de « peuple fidèle » par les ottomans contrairement à tous ceux qui s’étaient rebellés contre eux. Les très rares cas de révoltes arméniennes pour la défense de leurs droits ou de leurs vies ne constituaient aucun danger pour la Turquie ottomane. Que les puissances européennes ou la Russie qui souhaitaient affaiblir l’Empire Ottoman aient essayé de manipuler des Arméniens, c’est leur responsabilité, pas celle des Arméniens. La vérité est que cela n’a eu que très peu d’échos auprès de la majorité des Arméniens qui souhaitaient surtout un renforcement de leur statut de citoyen à part entière de l’Empire et un meilleur respect de leurs droits.

Nous aurions aimé entendre M. Vedrine condamner clairement la politique négationniste de M. Erdogan. Nous aurions aimé l’entendre s’insurger contre les propos orduriers de M. Erdogan concernant « le sang corrompu » des Députés allemands d’origine turque. Mais à la fin de l’écoute de ce monologue qui laisse sans voix l’animateur de France Culture, nous pouvons nous interroger sur ce qui peut motiver une personne comme Hubert Vedrine à réussir le tour de force de vomir tant de saloperies en 4 minutes ?

Le blog de Noubar Kechichian

https://noubarkechichian.wordpress.com/2016/06/11/les-saloperies-de-m-hubert-vedrine/

Histoire, mémoire et loi : le vote allemand sur le génocide arménien

cliquer pour écouter...

http://www.franceculture.fr/emissions/le-monde-selon-hubert-vedrine/histoire-memoire-et-loi-le-vote-allemand-sur-le-genocide

dimanche 12 juin 2016,
Stéphane ©armenews.com

UN COMMENTAIRE :

Hubert Vedrine aurait-il tenu de tels propos à l'égard des juifs ?

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=127654

Je suis scandalisé par les propos tenu par Monsieur Hubert Vedrine.

En effet, voilà un homme politique que je considérais intelligent, qui se révèle par ces déclarations, ou suspect de connivence avec le lobby turc à travers une agence affichant une pseudo respectabilité tel l’Institut du Bosphore, ou atteint de dégénérescence intellectuelle  conduisant irrémédiablement à la maladie d’Alzheimer.
Je vais développer son argumentation en l’appliquant aux juifs :

1/ L’Allemagne d’après-guerre ne peut en aucun cas être tenue pour responsable des crimes contre des nazis ; et les réclamations de réparation des juifs rescapés de la Shoa ou leurs descendants, n’ont aucun fondement juridique.
2/ Ainsi les affirmations de génocide ne sont  pas du ressort de la loi dès lors qu’elles font l’objet de débat par les historiens, dont l’école Faurrisson.
3/ Les juifs étaient les ennemis de la « communauté du peuple »comme disaient les nazis.  Ils étaient des traitres propagandistes des bolcheviques et constituaient la cinquième colonne de l’Union Soviétique.
Ils avaient aussi une organisation sioniste qui était en relation avec les services secrets britanniques
C’est la raison pour laquelle le troisième Reich a pris des mesure pour les écarter en organisant leur émigration ainsi sur 500.000 juifs résidant en Allemagne 250.000 iront aux USA et 50.000 s’établiront en Palestine. Les 250.000 restants seront déplacés dans des camps, « déplacements qui malheureusement se sont mal passés et ont causé des victimes » dixit Hubert Védrine.

Samtilbian (arménaute - NAM) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar